Rapport annuel

2019

avant-propos

de la Présidente
   
© Broederlijk Delen

J’ai eu le plaisir de devenir Présidente de la CIDSE au début d’une année incroyable. Des jeunes bloquaient les rues pour revendiquer leur avenir face à l’urgence climatique tandis que l’Église amorçait un processus synodal historique pour écouter, s’informer et défendre l’Amazonie en tant que source essentielle de vie sur cette planète. 

Un changement majeur est intervenu au sein des équipes dirigeantes de la CIDSE. Le fait que je sois la première femme élue à la plus haute fonction de notre réseau et la nomination de plusieurs femmes à la tête de nos organisations membres sont à l’origine d’une vidéo d’entretiens sur la parité dans nos instances dirigeantes. Nous avons publié « Croire au changement », une boîte à outils destinée à faciliter les débats et les exercices sur les expériences des femmes et leurs droits au sein des communautés catholiques. Cet ouvrage entend contribuer à la réflexion sur l’égalité entre les sexes dans nos organisations. 

Le mois de janvier 2019 aura été marqué par une horrible tragédie : la rupture du barrage de retenue de résidus miniers à Brumadinho, au Brésil, effroyable bis repetita du crime commis à Mariana voici quelques années. Nous avons accompagné nos partenaires de Brumadinho lors d’événements organisés à Genève et à Bruxelles.  

L’année 2019 aura également été témoin d’un changement de ton dans les débats relatifs au climat, sous l’impulsion de la jeunesse. Notre réseau de bénévoles s’est investi dans des mobilisations inédites des jeunes, en faveur de l’action climatique, et nous les avons incités à partager leurs récits et leurs motivations sur les réseaux sociaux et lors du rassemblement « Our Common Home » 

Le Synode pour l’Amazonie nous a ouvert des horizons bien plus larges que nous ne l’avions imaginé. L’Amazonie est un lieu qui conjugue tous les défis de la justice socio-écologique. L’Église a réexaminé son engagement pastoral et social dans la région, et l’expertise de l’ensemble du réseau de la CIDSE a éfort appréciée au Vatican. 

Chaque année qui passe nous voit repousser les limites de notre créativité pour mieux exploiter les supports de communication et les canaux de changement. Nous avons inauguré notre nouveau site web, plus conforme à notre approche du changement systémique, partagé des graphiques et des vidéos, co-organisé un voyage en Amazonie pour les médias et les journalistes, ainsi qu’une exposition photo. 

Pendant ce temps, certains de nos groupes de travail mettaient l’année à profit pour dresser leur bilan. Notre groupe de travail sur les questions foncières a été un pionnier en matière de partenariats, en soutenant la Caravane d’Afrique de l’Ouest, tandis que notre groupe de travail sur l’agriculture a poursuivi ses travaux sur l’agroécologie.  

On imagine mal apporter un suivi à une telle année. L’année 2020 a pris un départ inattendu, et c’est certainement un moment de transition. Avec toutes ces graines qui ont été semées, j’ai confiance en la capacité de la CIDSE à faciliter les connexions plus que jamais nécessaires et à mettre en évidence de nouvelles et passionnantes pistes de changement systémique. Une chose est sûre : nous continuerons d’agir ensemble. Je vous invite à lire le rapport annuel 2019 pour vous faire une idée de cette année bien remplie et vous préparer aux prochaines étapes. 

Lieve Herijgers

Directrice de Broederlijk Delen (Belgique)

LES TEMPS FORTS DE L’ANNEE 2019

NOS DOMAINES D’ACTIVITÉS

Changement systémique

Qu’est-ce que le changement systémique ? Comment le traduire en approche ? Cette année, nous avons promu notre vision du changement systémique dans de nouveaux espaces, au travers de nos messages et de notre participation. Les périodes qui ont précédé et suivi le Synode pour l’Amazonie ont suscité de nombreuses réflexions autour de la corrélation des crises et de l’appréhension globale des enjeux amazoniens. Nous avons renforcé notre présence en ligne et dans des forums sectoriels afin de faire profiter un plus large public de notre expertise et de notre compréhension des changements systémiques.

Événements

Cette année, le Synode pour l’Amazonie aura été notre principal point d’accroche pour contribuer à un changement systémique dans le monde.

Ressources

Nous avons procédé à une refonte de notre site web afin de le conformer à notre approche du changement systémique et à l’entrecroisement de nos axes de travail.

Récits

Des acteurs issus de l’Église et de la société civile latino-américaine appliquent le changement systémique sur le terrain en repensant leur façon de travailler avec leurs communautés.

Égalité entre les sexes

Nous avons perfectionné et publié un ouvrage essentiel et très prometteur destiné à stimuler l’engagement de l’Église en faveur de l’égalité entre les sexes. La boîte à outils pour la promotion de l’égalité des sexes rassemble une série d’exercices visant à provoquer une réflexion sur les questions de genre et à susciter un changement dans nos comportements et au sein de nos organisations, à la lumière de la doctrine sociale de l’Église, de la théologie et de Laudato Si’. En 2019, nous avons élargi son lectorat potentiel en la traduisant en français et en espagnol et lui avons adjoint des fiches explicatives pour son utilisation lors d’ateliers avec différentes communautés.

Événements

Présentation à Bruxelles de la version adaptée par la CIDSE de la boite à outils pour la promotion de l’égalité des sexes.

Ressources

Adaptation aux besoins de la CIDSE de la trousse à outils  « Croire au changement » .

Récits

Notre blogue sur l’égalité entre les sexes s’est concentré sur la présence des femmes dans les instances décisionnelles de l’Église, de l’UE, des Nations-unies et de la CIDSE.

Synode pour l’Amazonie

En 2019, les travaux novateurs de l’encyclique Laudato Si’ ont trouvé leur prolongement dans un Synode inédit des Évêques pour l’Amazonie. L’occasion extraordinaire de faire avancer le travail de l’Église en faveur de la justice sociale et environnementale, d’autant que l’ensemble du réseau de la CIDSE s’est mobilisé pour apporter sa précieuse expertise aux discussions tenues à Rome.

Événements

Du début à la fin, nous avons affiché notre volonté de donner le meilleur de nous-mêmes aux réunions du Synode.

Ressources

Notre participation au Synode a été un moyen de faire entendre les préoccupations de nos partenaires et de mettre en avant notre approche instruite par l’expérience.

Récits

Donner vie à l’Amazonie et au Synode par l’image faisait partie de notre mission. Nos graphiques, vidéos et messages ont été largement diffusés.

Entreprises et droits humains

Face à la négligence des entreprises, nous avons fait entendre la voix des victimes, au travers de débats en direct, de vidéos et de publications. Leurs témoignages sont une preuve éclatante de l’inique impunité des puissants. Leur expérience éclaire nos propres interventions politiques dans le processus de négociation du traité contraignant des Nations unies sur les entreprises et les droits de l’homme, tant au niveau de nos recherches que de notre présence aux séances de négociation.

Événements

Cette année a été marquée par de nombreux événements à Bruxelles et à Genève où nous avons réuni d’importants acteurs afin de débattre de la législation.

Ressources

Nous avons fait connaître notre position haut et fort aux milieux politiques en leur adressant une contribution, des lettres et des recommandations.

Récits

Nous avons réalisé des capsules vidéo pour les réseaux sociaux afin de faire connaître nos revendications politiques au grand public.

Résistances à l’extractivisme

L’année 2019 a débuté par une tragédie. Si la rupture d’un barrage de retenue de résidus miniers à Brumadinho (Brésil) fut un choc, la répétition de ce genre de nouvelle est devenue atrocement familière. Le propriétaire du barrage de Brumadinho, Vale SA, était déjà impliqué dans l’effondrement du barrage de Mariana, en 2016. Cette négligence criminelle à répétition nous rappelle que la corruption est au cœur du modèle économique extractiviste. Les pertes insensées à Brumadinho nous ont amenés, ainsi que l’Église, à remettre ce modèle en cause.

Événements

Nous avons participé à plusieurs réunions entre nos partenaires, l’Église et des représentants politiques pour débattre des stratégies de résistance et des mesures d’intervention politiques.

Ressources

Nous avons recueilli les témoignages, les enquêtes et les réflexions de nos partenaires, membres et alliés sur le crime à Brumadinho.

Récits

Nous avons commandé deux blogues qui établissent un lien entre l’extractivisme, l‘égalité entre les sexes, et l’oppression des populations indigènes

Campagne contre le mécanisme de règlement des différends entre investisseurs et États

Le mécanisme de règlement des différends entre investisseurs et États (RDIE ou ISDS en anglais) est un tribunal privé qui permet aux entreprises de poursuivre des pays pour avoir promulgué des lois sociales et environnementales potentiellement préjudiciables pour leurs profits, essentiellement en intimidant les pays qui adoptent des lois progressistes et en protégeant les entreprises qui portent atteinte aux droits humains et aux ressources naturelles.

Cette année, une coalition de la société civile dont fait partie la CIDSE a mené une campagne passionnante, axée sur le mécanisme de règlement des différends entre investisseurs et États, avec des actions, des interventions dans les médias et une pétition citoyenne.

Événements

Avec nos alliés, nous avons mené des actions directes pour attirer l’attention du public sur la pétition en ligne.

Ressources

Cette campagne qui a duré toute l’année s’est achevée par une annonce dans le Financial Times pour célébrer les 847 000 signatures recueillies par la pétition.

Récits

Nous avons réalisé des vidéos animées pour montrer le lien entre le RDIE et le traité contraignant des Nations unies. 

Droits fonciers

Après avoir passé plusieurs années à développer une méthodologie de plaidoyer et de partenariat innovante, notre groupe de travail sur les droits fonciers a mis cette année à profit pour faire le bilan, organiser des réunions internes et préparer de nouvelles propositions. Son activité a principalement gravité autour de discussions stratégiques et de l’élaboration de déclarations et de vidéos qui reflètent et documentent le travail effectué jusqu’ici.

Événements

Cette année a vu d’importantes réunions internes pour notre travail sur les questions foncières.

Ressources

Nos partenaires qui militent pour les droits fonciers en Afrique ont commencé à intégrer leurs positions dans notre travail sur la réglementation des entreprises.

Récits

Au travers d’un court-métrage documentaire et de blogues, nos partenaires ont décrit leur situation, en termes d’accaparement des terres et de mobilisation.

Israël et le territoire palestinien occupé

La situation dramatique des communautés sur le terrain en Israël et dans le territoire palestinien occupé pourrait se muer en désespoir permanent. Nous sommes allés voir des initiatives de la société civile afin d’être témoins de leur action et de les assurer de notre soutien. Nous avons également suivi l’évolution du processus de paix au plan international et avons attiré l’attention des Nations unies et de l’UE sur leur devoir de protéger le droit à l’auto-détermination et d’interdire l’occupation par la force.

Événements

En juin, une délégation de la CIDSE s’est rendue dans la région pour y rencontrer des partenaires palestiniens et israéliens et les communautés qu’ils desservent.

Ressources

Nous nous sommes adressés à plusieurs décideurs de haut niveau pour souligner le désespoir actuel des Palestiniens, et pour leur rappeler la nécessité de soutenir le processus de paix.

Récits

Notre membre Broederlijk Delen a co-organisé une exposition de photos au Parlement européen.

Systèmes alimentaires résilients

Après la publication en 2018 de notre document de référence « Les principes de l’agroécologie », et en prévision des publications et des événements importants qui jalonneront 2020, nous avons procédé cette année à une évaluation interne des prochaines étapes, soutenu nos alliés dans leur travail et maintenu notre présence dans les processus politiques en cours. Nous avons par ailleurs approfondi un thème majeur pour 2020 : l’engagement des femmes dans les luttes alimentaires et l’agroécologie.

Événements

Nous avons maintenu notre présence dans les principaux processus politiques et institutions.

Ressources

Nous avons répercuté les messages et les points de vue de nos alliés en contribuant à leurs ressources et en les partageant.

Récits

Notre membre suisse Fastenopfer / Action de Carême décrit dans un blogue sa campagne œcuménique sur les femmes productrices d’aliments.

Climat et Énergie

En 2019, l’ampleur de la mobilisation populaire en faveur du climat nous a donné de l’énergie et de l’inspiration. La pression de l’opinion publique et l’issue décevante de la COP25 ont renforcé la vitalité d’un mouvement dont l’animation vient désormais de la base. Nous avons saisi d’importantes occasions, comme le Synode pour l’Amazonie et la COP25, pour demander justice et attirer l’attention sur la nécessité de solutions centrées sur les personnes qui doivent être généralisées au travers de mesures politiques nationales et internationales.

Événements

Nous avons relayé les points de vue de l’Église et de nos partenaires lors de la COP25 à Madrid.

Ressources

Nous avons publié de nombreuses déclarations et évaluations sur les divers processus et propositions politiques afférents au climat.

Récits

En cette année de mobilisation publique exceptionnelle en faveur du climat, nous avons recueilli quelques témoignages d’actions climatiques au sein de notre réseau.

Changeons pour la planète – Prenons soin de l’humanité

Cette année, nous nous sommes particulièrement intéressés à la création de supports multimédias pour faire connaître les modes de vie durables. Nous avons incité les bénévoles de la CIDSE à publier des messages vidéo ou sur les réseaux sociaux en lien avec les marches de mobilisation du vendredi pour le climat. Nous avons projeté notre documentaire « L’énergie du changement » dans quatre pays. Nous avons par ailleurs rassemblé l’expertise de communicants professionnels dans notre Boîte à outils sur les modes de vie durables destinée aux journalistes, que nous avons présentée lors d’un panel à Rome pendant le Synode. Mais nous avons surtout maintenu notre chaleureux rassemblement annuel lors du camp résidentiel « Our Common Home », où nous avons fait le plein de réflexions profondes sur notre engagement personnel à vivre en harmonie avec notre maison commune.

Événements

Des ateliers, des camps et des projections ont rassemblé notre communauté grandissante pour échanger sur les modes de vie durables.

Ressources

Nous avons créé des outils dont nos membres et alliés peuvent se servir pour faire connaître les modes de vie durables.

Récits

Cette année, nous nous sommes concentrés sur la création de supports multimédias attrayants pour nos bénévoles, afin de les aider à célébrer leurs propres avancées et acquis.

À VENIR

2020

Janvier

Note d’information sur
les entreprises et les droits humains

 

Mai

Semaine d’action
5ème anniversaire de Laudato Si

 

Septembre

Document de recherche et note d’information sur
la finance et l’agroécologie 

 

 

Octobre

Numéro spécial du magazine Farming Matters sur
l’agroécologie et le genre

 

 

Decembre

Note d’information sur le climat et l’énergie

 


GOUVERNANCE ET FINANCES

COMITE DIRECTEUR

Le Comité Directeur se compose des Directeurs des 18 organisations membres. Instance responsable de la gestion globale et de la vision stratégique de la CIDSE, il se réunit deux fois par an pour passer en revue l’ensemble des activités en cours et formuler les orientations politiques.

COMITE EXECUTIF

Le Comité exécutif est l’instrument d’application et de supervision du Comité Directeur.

  • Présidente: Lieve Herijgers (Broederlijk Delen)
  • Membres: Patrick Godar (partage.lu), Msgr. Pirmin Spiegel (MISEREOR), Alistair Dutton (SCIAF), Caoimhe de Barra (Trócaire) 
  • Assistant ecclésiastique: Mgr. A. Tesfaselassie Medhin (Eparchy of Adigrat/Ethiopia)
  • Trésorier: Femke Dekkers (Cordaid)
  • Secrétaire générale: Josianne Gauthier

L’Assistant ecclésiastique, le Trésorier et la Secrétaire générale sont membres du Comité exécutif, mais sans droit de vote. 

GROUPES DE TRAVAIL

Les organisations membres de la CIDSE travaillent ensemble sur les priorités définies par le cadre stratégique. Ce travail conjoint se fait essentiellement au travers de groupes de travail, de plates-formes et de forums. Le Secrétariat de la CIDSE anime les groupes de travail, assure la communication entre les organisations membres et veille à la cohérence globale de l’action de la CIDSE.

Finance

La CIDSE fonctionne principalement grâce aux cotisations de ses membres et à des financements complémentaires affectées à des projets spéciaux. En 2019, la CIDSE a reçu des financements extérieurs de:

  • la Commission européenne, Direction générale pour la coopération internationale et le développement (DG DEVCO), au titre d’un accord-cadre de partenariat (2019-2023).
  • De la Fondation KR, au titre d’une subvention de deux ans allouée à l’initiative « Changeons pour la planète – Prenons soin de l’humanité (2018-2019).

Recettes 2019

  • Cotisations des membres : 1 140 000,00 €
  • Subvention de Misereor allouée au projet « Enhancing capacities for coordinated advocacy for sustainable development » : 28 502,49 €
  • Accord-cadre de partenariat de la Commission européenne : 453 337,46 €
  • Fondation KR : 123 515,95 €

TOTAL DES RECETTES : 1 745 355,90 €

CIDSE sait gré à tous les membres de son réseau ainsi qu’à la Commission européenne et à la Fondation KR d’avoir rendues possibles les activités présentées dans ce rapport.

Dépenses 2019

TOTAL DES DÉPENSES:

1 536 691,82 €

Plaidoyer* :

1 084 088,96 €

Communication et activités de réseautage :

299  280,81 €

Administration et Secrétariat:

153  322,05  €

* L’action de plaidoyer de la CIDSE couvre les thèmes suivants :
Le changement systémique ; l’appui aux communautés afin qu’elles reprennent le contrôle sur les biens communs ; la promotion de modèles alimentaires et énergétiques justes et durables pour lutter contre les changements climatiques.

La CIDSE coordonne par ailleurs le projet :

« Israël-territoire palestinien occupé » : 73 270,36  €

L’exercice fiscal de la CIDSE début au 1er janvier pour s’achever le 31 décembre. Les rapports financiers 2019 ont été vérifiés par un auditeur externe, Clybouw Achiel, André & Co bvba, Belgique, à l’aune du plan comptable normalisé belge.

À PROPOS DE LA CIDSE

QUI NOUS SOMMES

Nous sommes une famille internationale d’organisations catholiques œuvrant pour la justice sociale, qui s’emploie à créer un changement transformationnel pour mettre un terme à la pauvreté et aux inégalités, dénoncer les injustices systémiques, les inégalités, la destruction de la nature et promouvoir des alternatives justes et durables pour l’environnement.  

Nous voulons mettre en place une société fondée sur la solidarité, l’égalité socio-économique et l’égalité entre les hommes et les femmes, où l’économie est au service de la société et respecte la finitude des ressources de la planète. Nous visons un partage plus équitable et la pose de limites à l’usage des ressources mondiales ainsi que des systèmes de gouvernance où les rapports de force sont démocratisés, où les peuples reprennent le contrôle sur les choix de société dans des économies fondées sur le patrimoine commun. 

Nous œuvrons pour des réformes ayant un potentiel de transformation: mettre fin à l’ère des combustibles fossiles et à l’extraction à tout prix, limiter la hausse de la température mondiale en deça de 1.5°C, promouvoir le droit à l’alimentation et l’agroécologie, réglementer les entreprises de manière à faire respecter les droits humains, garantir une finance durable et une répartition équitable des richesses, soutenir les communautés locales pour qu’elles puissent s’exprimer elles-mêmes, faire face aux inégalités entre les sexes et promouvoir des modes de vie durables.   

Pour ce faire, nous participons à des alliances et des mouvements au service du changement dans le monde, promouvons les solutions et les alternatives des peuples et menons des actions de plaidoyer au niveau international.  

NOS MEMBRES

La CIDSE rassemble 18 organisations membres d’Europe et d’Amérique du Nord.

Autriche

Angleterre et Pays de Galles

Italie

Portugal

Suisse

Belgique

France

Luxembourg

Écosse

États-Unis

BELGIQUE

Allemagne

Pays-Bas

Slovaquie

Canada

Irlande

Pays-Bas

Espagne

Collaborations

 

La CIDSE travaille en étroite collaboration avec diverses organisations et alliances internationales.

La CIDSE est membre de Concord, la confédération européenne des ONG d’urgence et de développement, de Climate Action Network-Europe et du Mouvement catholique mondial pour le climat (GCCM).

En 2019, le Secrétariat a également renforcé sa collaboration avec d’autres réseaux et alliances tels que le REPAM – le réseau ecclésial pan-amazonien – pour la préparation du Synode pour l’Amazonie et lors de l’événement lui-même ; la COMECE (Commission des épiscopats de la Communauté européenne) et le JESC (Centre social européen des jésuites) pour lequel nous avons accueilli deux stagiaires dans le cadre de leur programme de leadership européen.

La CIDSE est membre de l’Alliance européenne Laudato Si’ (ELSiA), un groupe d’organisations catholiques unissant leurs forces en Europe pour promouvoir le climat et la justice sociale, fortement inspiré par la Lettre encyclique Laudato Si’ du Pape François. Outre la CIDSE, cette alliance regroupe la COMECE, le JESC, le GCCM, Justice et Paix Europe et le CCEE (observateur).

Nous sommes également un des  membres fondateurs du mouvement l’Alliance pour un Traité et de sa branche européenne, Treaty Alliance Europe.

EQUIPE DU SECRETARIAT (JUIN 2020)

Le Secrétariat de la CIDSE anime et coordonne les efforts communs déployés par ses membres. Il représente le réseau auprès de l’UE et sur la scène internationale et mène des actions de plaidoyer ou prend d’autres initiatives en concertation avec les membres afin d’œuvrer pour un changement systémique et un monde de justice. 

Le Secrétariat est organisé en équipes qui coordonnent chacune divers groupes de travail pour atteindre ses objectifs : 

  1. Transformation sociétale et écologique
  2. Aider les communautés à reprendre le contrôle sur les biens communs
  3. Lutter contre les changements climatiques: des modèles alimentaires et énergétiques justes et durables
  4. Le changement commence par nous 

Equipe de gestion de la CIDSE 

Josianne Gauthier

Josianne Gauthier

Secrétaire générale

Chiara Martinelli

Chiara Martinelli

Conseillère principale

Valentina Pavarotti

Valentina Pavarotti

Directrice de la communication

Personnel de la CIDSE 

Inês Barral

Inês Barral

Assistante, Finances et Administration

Elise Bouget

Elise Bouget

Stagiaire

Nicky Broeckhoven

Nicky Broeckhoven

Stagiaire

François Delvaux

François Delvaux

Chargé de mission pour le climat, l'agriculture et la souveraineté alimentaire

Jassin Fetahovic

Jassin Fetahovic

Chargée de mission pour l’égalité des sexes et le changement systémique

Giorgio Gotra

Giorgio Gotra

Chargé de projets campagnes

Slađana Lovric

Slađana Lovric

Stagiaire

 
Lydia Lehlogonolo Machaka

Lydia Lehlogonolo Machaka

Chargée de mission pour l’énergie et la justice climatique

Sandor Neubauer

Sandor Neubauer

Assistant, Changement systémique

Sylvia Obregon Quiroz

Sylvia Obregon Quiroz

Chargée de mission pour la réglementation des entreprises et les industries extractives

Marie-Paule Ogereau

Marie-Paule Ogereau

Assistante, Communication et Administration

 Yvette Pierret

Yvette Pierret

Assistante, Administration et Logistique

Stefan Reinhold

Stefan Reinhold

Membre de l'equipe réglementation des entreprises et industries extractives

 Saïd Ben Seddik

Saïd Ben Seddik

Technicien et programmeur, entretien des bureaux

Hannah Twomey

Hannah Twomey

Responsable financements extérieurs

Dorien Vanden Boer

Dorien Vanden Boer

Chargée de mission pour Israël et le Territoire Palestinien Occupé

 Anya Frances Verkamp

Anya Frances Verkamp

Responsable communication numérique

 
Manny Yap

Manny Yap

Chargé de mission pour les droits fonciers

Au cours de l’année 2019, Marta Isabel González Álvarez (Manos Unidas/Espagne), Martin Krenn (KOO/Autriche) et Martin De Jong (Caritas Nouvelle-Zélande) ont été détachés de leurs organisations respectives pour renforcer temporairement l’équipe bruxelloise de la CIDSE. La CIDSE les remercie pour leurs précieuses contributions à son action. La même remarque s’applique à Giulia Bondi, Jean Saldanha, Magdalena Smenda et Frederick Swinnen qui ont quitté la CIDSE pour d’autres horizons professionnels.

Appuis extérieurs 

Wim Hendrix, consultant en finances
Bea Lambrecht, consultante en ressources humaines